CV Show – BIVOUAC, VVV et 37° 05’ N / 2°30’ W

0 Posted by - 7 juin 2014 - CV, expositions

BIVOUAC, VVV et 37° 05’ N / 2°30’ W

Du 7 au 21 juin 2014, la Villa du Parc, Annemasse (F)

Plutôt qu’une exposition de diplômés, le choix a été fait de montrer l’école en marche et en ébullition, à travers plusieurs recherches en cours, à différents stades d’achèvement. Si les multiples dérives menées par l’option Construction depuis deux ans sont réunies à la Villa du Parc et s’achèvent avec la publication d’un ouvrage et la proposition « Bivouac », les projets « VVV » et « 37°05’ N / 2°30’ W » en sont eux à leur premier stade de formalisation avant des développements ultérieurs. Les trois projets se font écho dans l’idée de cheminements mentaux et intellectuels à travers des lieux géographiques signifiants et autour de notions clés comme le parcours, la ramification, la connexion ou la spatialisation.

BIVOUAC Dérives multiples
Durant deux années, de 2012 à 2014, les étudiant-e-s et les professeur-e-s de l’option Construction, art et espaces de la HEAD – Genève, ont travaillé en plusieurs étapes sur la notion et les phénomènes liés à la dérive. Deux colloques, des workshops – dont plusieurs associant son et dérive, à Catane en Sicile par exemple – des expositions collectives, comme « Dépôt de dérives » à Berlin, des interventions dans des maisons à vendre à Marfa (Texas) et dernièrement deux promenades nocturnes de Genève à Annemasse ont eu lieu. Ces moments de travail collectif et individuel, assortis de conférences d’artistes et de rencontres, sont aujourd’hui réunis dans une importante publication. À la Villa du Parc sont montrées des pièces liées à ces préoccupations artistiques et produites par les étudiant-e-s. Sous la forme métaphorique d’un bivouac, un camp collectif, cet accrochage constitue une sorte de dernier arrêt avant d’achever ce projet. Le livre issu de cette démarche sera lancé lors du vernissage, accompagné de lectures et de performances.
Dérive / Drift – Ramifications d’une notion polysémique / Ramifications of a polysemic notion, 224 pages, bilingue, Coédition HEAD – Genève, Les presses du réel, 2014

37° 05’ N / 2°30’ W L’image située
Définir un espace. Penser son rapport à la construction d’une image, avant même la prise de vue. Penser alors son rapport à l’insertion d’une image. Parmi les espaces retenus, des espaces physiques, circonscrits, géo-localisables s’opposent à des espaces mentaux (associés à des récits de perte, à la reconstruction du souvenir). À mi-chemin, un désert, celui de Tabernas, qui sert aussi de décor de films, présente des similitudes avec le white cube ou la page d’accueil de sketch up. Un microcosme, temple du simulacre en désuétude. Tendre un miroir au monde, tenter de l’encapsuler ou perturber le réel à l’aune des outils de représentation virtuelle. Les œuvres présentées découlent de ces deux approches.

VVV Arpentages autour de la volcanologie
Parti d’une réflexion sur les expéditions imaginaires, en particulier celles de René Daumal et du Mont Analogue, le groupe VVV constitué de 9 membres explore les volcans. Amateurs, ils deviennent collectionneurs passionnés en récoltant de nombreux documents écrits et visuels et des œuvres d’art concernant la volcanologie comprise au sens large. Se réunissant régulièrement depuis novembre 2013, le groupe rencontre des volcanologues, un psychanalyste exposant les rapports entre la psyché et le volcan ainsi qu’un collectif d’artistes travaillant sur « l’année sans été » (1816) causée par le volcan Tambora. VVV se prépare actuellement pour son expédition à venir au Guatemala qui sera précédée par l’ascension du Haut de Cry. À la Villa du Parc le groupe se réunira pour une séance d’entraînement.

Le site de la Villa du Parc