Exposition

Views From Miami Fauve

Details

Views From Miami Fauve

Virtual Dream Center 3.2, 2019

Diego Guglieri Don Vito & Julien Humber

Texte d'exposition par Marie de Brugerolle

Categorie

Exposition

Views From Miami Fauve

Views From Miami Fauve est une exposition virtuelle accessible en téléchargeant le Virtual Dream Center 3.2. Elle est réalisée en 2019 par Diego Guglieri Don Vito et Julien Humbert, à cette occasion une édition de 6 tirages numériques sont édités à 24 exemplaires numérotés.

« La Collision de Miami Fauve est une oeuvre en extension, le rêve d’un monde dont un artiste nous fait prendre conscience. Elle pré-existe à son auteur, Diego Guglieri Don Vito qui en est l’inventeur au sens de découvreur. Tel Vasco de Gama ou Magellan, Diego G. Don Vito, a rencontré la Collision Miami Fauve en 2017. Cent ans après Fontaine de Marcel Duchamp, et 111 ans après Le Port de l’Estaque par Georges Braque, Diego Guglieri Don Vito passe le seuil d’un univers où la couleur est une dimension spatio-temporelle. Un monde construit par les chocs permanents de particules en mouvement, dont la fluidité serait bloquée dans un « double effet Venturi ». Imaginez un monde coincé dans le goulot d’une bouteille, entre deux tubes, et dont la fluidité est accélérée par l’effet Venturi, de manière mécanique. Imaginez ensuite la forme globale de cette bouteille, dans la logique du « hangar décoré » signalée par Roberto Venturi. »

Plus d’informations

Site web du Virtual Dream Center

Télécharger le Virtual Dream Center 3.2

Vue de l'exposition View From Miami Fauve dans le Virtual Draeam Center 3.2
Vue de l'exposition View From Miami Fauve dans le Virtual Draeam Center 3.2
Vue de l'exposition View From Miami Fauve dans le Virtual Draeam Center 3.2
Views From Miami-Fauve, 2019, 21 cm x 14,8 cm, édition limité numérotée de 24 impressions numériques
Views From Miami-Fauve, 2019, 21 cm x 14,8 cm, édition limité numérotée de 24 impressions numériques
Share on
Previous

Les Aubes Chaudes

Next

Au soleil, malgré l’hiver, les heures fondent, les jours se mêlent